30 rue Marguerite Yourcenar, Villetaneuse

Brexit : Theresa May veut modifier l’accord, il “n’est pas renégociable” lui répond Emmanuel Macron

Brexit: Theresa May veut modifier l’accord, il “n’est pas renégociable” lui répond Emmanuel Macron

29/01/2019 à 14h08 Mis à jour le 29/01/2019 à 20h00

Daniel Leal-Olivas – AFP

 

 

La Première ministre britannique veut que son pays sorte de l’UE avec un accord. Elle estime que des “modifications” doivent être apportées au compromis existant, afin que le texte soit accepté par le parlement. Emmanuel Macron a répondu plus tard dans la journée que l’accord actuel est “le meilleur possible”.

Theresa May veut rouvrir l’accord de divorce qu’elle a conclu fin novembre avec l’Union européenne. Le porte-parole de la Première ministre britannique l’a annoncé ce mardi, peu avant que les députés britanniques ne commencent à débattre d’amendements censés leur donner la main sur ce dossier

“Le Royaume-Uni continue de croire qu’il est absolument dans l’intérêt du Royaume-Uni de partir avec un accord, mais nous devons avoir un accord pouvant bénéficier de l’appui du Parlement et cela nécessitera quelques modifications à  l’accord de retrait”, a-t-il déclaré lors d’un point presse régulier.

“Des changements juridiques au ‘backstop'”

Theresa May a déclaré à son cabinet, réuni mardi matin, que “des changements juridiques au ‘backstop’ seront nécessaires pour obtenir le soutien de la Chambre des communes”, a-t-il ajouté, en référence à la disposition prévue dans l’accord de divorce censée éviter le retour d’une frontière physique entre la province britannique d’Irlande du Nord et la République d’Irlande.

“Cela signifie rouvrir l’accord de retrait”, a-t-il ajouté, tout en affirmant que malgré l’heure qui tourne, le gouvernement restait “déterminé à quitter (l’UE) le 29 mars” comme prévu.

“Ce n’est pas renégociable”, selon Emmanuel Macron

Interrogé sur la réaction de Bruxelles, qui a exclu une réouverture des négociations sur l’accord, le porte-parole a estimé que “le message des dirigeants européens est clair, ils veulent une sortie avec accord et ils comprennent que c’est dans l’intérêt de l’UE comme du Royaume-Uni”. Il a ajouté qu'”on pouvait s’attendre à ce que la Première ministre s’entretienne avec l’UE dans la journée”. L’accord de divorce signé par Theresa May avec l’UE a été rejeté à une majorité écrasante par les députés britanniques.

Plus tard dans la journée de ce mardi, Emmanuel Macron a estimé que l’accord sur le Brexit était le “meilleur accord possible et n’est pas renégociable”, lors d’un sommet des pays du sud de la Méditerranée à Chypre. Il a appelé le gouvernement britannique à “rapidement présenter” au négociateur en chef de l’UE Michel Barnier “les prochaines étapes qui permettront d’éviter une sortie sans accord que personne ne souhaite mais à laquelle nous devons tous malgré tout nous préparer”.

 

 

Daniel Leal-Olivas – AFP