30 rue Marguerite Yourcenar, Villetaneuse

Histoire de Kingabwa

Faire revivre par la plume les grands moments d’une belle histoire n’est pas travail aisé.

En effet, il faut être assez précis pour être complet mais également assez concis pour ne pas être ennuyeux. C’est donc avec une certaine émotion, teintée de nostalgie que nous allons essayer de retracer l’histoire de notre cher quartier de naissance pour certains et de jeunesse pour d’autres.

La province ville de KINSHASA qui est la capitale de République démocratique du Congo, est constituée de 24 communes dont celle de LIMETE qui a 14 quartiers.

A l’est de cette commune, il y a une zone appelée KINGABWA qui regorge 5 quartiers parmi les 14 précités. Cette dernière a la superficie de ……., avec un million d’habitants.

Ancien village Bateke et situé à l’embouchure de la rivière Funa, le quartier Kingabwa, encastré au flanc Nord-est de la commune de Limete, est une entité totalement sinistrée. Elle est une agglomération à multiples facettes.

A l’époque coloniale, elle avait la vocation industrielle et résidentielle, comme Limete. Aujourd’hui, le quartier Kingabwa est devenu une cité dortoir, sans âme surtout après les pillages de 1991 et 1993.

En découvrir plus

La Géopolitique

Cette zone de KINGABWA qui a déjà réuni toutes les conditions d’avoir les statuts d’une municipalité et surtout en ce qui concerne le nombre d’habitants, est toujours attachée à la commune de LIMETE qui est confrontée à des multiples problèmes qu’ont ses habitants dont ceux de KINGABWA. UN «DEPOTOIR HUMAIN» Situé dans…

La réalité économique

Le quartier «Mandrandele», est devenu l’ombre de lui-même depuis qu’il a accueilli des sinistrés venus d’un peu partout, notamment ceux victimes de multiples inondations à travers la capitale. Ces «squatters » ont investi le long de la rivière Funa; les hangars d’anciennes usines ou le chemin de fer de la…

La société

La population de KINGABWA est celle qui vit du jour au jour, la plus part de ses habitants sont pauvres avec la moyenne de moins d’un dollar américain par jour, certains quartiers n’ont ni l’eau potable ni l’électricité, 90 % de chômage et la catégorie la plus touchée c’est la…